[PART]
[/PART]
La livraison est gratuite à partir de 60€ d’achats partout en France.  Consultez nos tarifs pour les autres cas.

Focus : Pandémie

Bonjour les jeunes, aujourd’hui on ajuste nos masques, on sort les scalpels et on s’entraîne à dire 33 car on parle de Pandémie, le jeu référence en matière de stratégie coopérative.


Pandémie est un donc jeu coopératif qui amène les joueurs à combattre quatre maladies mortelles qui ravagent le monde. On y joue de 1 à 4 joueurs (chose rare et importante à mentionner le jeu fonctionne parfaitement quelque soit le nombre de participants) et il faut compter 45 min par partie quand tout se passe bien. Compte tenu des difficiles choix qu’il vous sera demandés de faire, des arcanes stratégiques (simples, mais subtiles) et des aspects communicationnels essentiels au bon déroulement de la partie, je pense que des enfants de moins de 8 ans auront de la difficulté à y jouer (mais on peut très facilement les aider).


Petit rappel : Qu’est-ce qu’un jeu coopératif ?

C’est un jeu dans lequel les joueurs jouent, gagnent et perdent ensemble. Dans Pandémie, on parle de « full-coop » car il n’y a pas d’exception à cette règle (pas de traitres, pas de conditions pour qu’un joueur vole la partie, etc.,) et donc tout le monde peut donner son plein potentiel pour battre le plateau.  L’antagoniste (le gros méchant si vous préférez) est représenté par une série de règles et d’actions qui sont opérées par les joueurs et qui change l’état du plateau (ici, les maladies qui se propagent de ville en ville).


Pandémie comment ça marche ?

Il s’agit d’un jeu séquentiel. En tout début de partie, chaque joueur choisit (au hasard ou pas suivant le degré de difficulté que vous souhaitez) un scientifique bien badass avec une capacité spéciale ultra puissante qu’il incarnera pendant tout le jeu. Tous les tours auront ensuite la même forme : les joueurs planifient la meilleure stratégie ensemble, puis dans le sens horaire résolvent leurs actions et capacités. Ensuite, le plateau fait évoluer les maladies dans les différents pays. Le but est donc de réussir à trouver les remèdes aux 4 maladies avant que celles-ci ne deviennent incontrôlables et que l’humanité ne soit décimée (ouais … y’a de l’enjeu).

Dans la mesure où vous agissez avant la maladie, Pandémie est un excellent défi de planification, de gestion de risque et de coordination : vos actions n’ont de réel impact sur le plateau que si vous vous coordonnez correctement et vous perdrez un bon paquet de parties car vous n’aurez pas optimisé à fond votre équipe. Comme le nombre de tours est limité et que l’état du plateau de dégrade à vitesse grand V, chaque tour est important.

OK, mais dans le détail ?

En gros, le principe est assez simple, pendant la phase de propagation de la maladie (quand c’est le plateau qui « joue »)  vous retournez des cartes pour savoir dans quelles villes les maladies vont se répandre (symbolisée par l’ajout de cube). Les joueurs eux devront traverser le monde pour aller soigner les malades dans les villes infectées, construire des centres de recherches, se retrouver pour échanger des informations ou élaborer un remède. Une fois les actions des joueurs terminées, ils piochent des cartes dans un paquet spécial qui contient, soit des cartes de déplacement, soit des actions spéciales soit des intensifications de la crise sanitaire.

Piocher une intensification n’est jamais une bonne nouvelle ! Elles agissent comme des compteurs de temps (vous ne pouvez en tirer qu’un nombre limité avant la défaite) et surtout font que l’on remélange les cartes des villes infectées pour les replacer sur le dessus de la pile. Vous savez donc maintenant quelles villes potentiellement peuvent s’infecter de nouveau (yeah !), mais vous n’en connaissez pas l’ordre ( Nooon)!

 Le jeu peut alors reprendre son cours. Si vous n’avez pas sauvé une ville dans votre précédent tour et qu’on doit y placer un quatrième cube, c’est l’explosion : toutes les villes adjacentes deviennent infectées (pouvant à ce moment devenir elles aussi surinfectées et exploser à leur tour) : c’est la réaction en chaîne plus connue sous le nom de « AAAAAHH ON VA TOUS CREVER» !

Les cartes qui proviennent du paquet spécial joueur auront deux utilités : défaussée seule elle permet de déplacer rapidement dans la ville représentée ou en en défaussant 5 de la même couleur dans un centre de recherche elles permettent de créer un remède pour une maladie. Et oui ! Les cartes qui vous servent le plus sont à usage unique! Quand je vous disais qu’il faut s’entendre, je ne plaisantais pas… d’ailleurs, je ne plaisante jamais en matière de jeu … jouer, ça ne rigole pas.

À qui s’adresse Pandémie ?

Même si le défi stratégique est bien là, Pandémie reste un jeu grand public et familial. Mais je crois, par contre, que le jeu prend tout son sel quand vous allez y rejouer avec la même équipe de joueurs. L’explication de règle peut être un peu longue et il serait bon que celui qui possède le jeu passe au travers avant : les règles coté « joueurs » sont très intuitives, mais la gestion des règles coté « plateau maladie » demandent un peu plus d’attention… rien d’insurmontable, je vous rassure, mais il faut faire les choses comme il faut.
Je pense qu’il faut deux bonnes parties pour comprendre pleinement le potentiel de l’expérience, et j’ai vraiment senti qu’à la dixième partie on commençait à maîtriser tous les arcanes stratégiques, les pairages de capacités spéciales et la gestion du risque. Donc plus vous allez jouer, plus le jeu devient fun. Vous pourrez toujours faire entrer un nouveau joueur, mais il risque d’être moins opérant et il faudra donc le guider davantage.


En conclusion :

Les mécaniques très élégantes et terriblement efficaces de Pandémie en font un incontournable autant pour s’initier aux jeux de stratégie qu’aux jeux coopératifs et qui trouvera preneur pour une simple soirée de jeux ou une campagne un peu plus longue (je préfère la deuxième option clairement, mais c’est très personnel). J’aime beaucoup la pression que le jeu met sur l’équipe de joueurs : les parties sont souvent très serrées et il faut parfois prendre des décisions complexes basées sur l’intuition. Plus le jeu se développe et plus vous comprenez que mécaniquement le plateau est plus fort que vous … mais vous avez l’intelligence et la vitesse pour gagner. Optimisation, coordination, stratégie et gestion du risque : voilà tous les ingrédients d’un jeu génial qui vous fera passer de bonnes soirées.

 En bref :

Les +

Les -

Rejouabilité (beaucoup de personnages avec des capacités spéciales, l’éclosion aléatoire des maladies, etc.)                  

La prise en main peut être un peu  difficile pour des débutants (mais il existe d’excellentes vidéos règles)

Efficacité du système de jeu / Belle gestion de l’aléatoire /

 

On perd souvent les premières parties et certains joueurs peuvent se démoraliser

Courbe d’apprentissage intéressante

 

Les jeux coop peuvent comprendre des échanges houleux entre les joueurs

Fonctionne parfaitement de 1 à 4 joueurs

 


Voilà donc un jeu parfait pour commencer à jouer, étoffer sa ludothèque ou se trouver un bon défi stratégique.
N'hésitez à me poser des questions dans les commentaires et d'ici là,

Keen on playin'

Tonton Kuren


Le jeu sur notre boutique en ligne en suivant ce lien

Laisser une réponse
Retour
x